Bonne année 2018


Bonne année à tous nos membres du district 88-10. Nous vous souhaitons une magnifique année de rétablissement, de sobriété et de sérénité. Au plaisir de vous rencontrer dans nos salles de meeting en 2018.

Appendre à dire non avant les party des fêtes


J’ai eu l’occasion d’apprendre énormément depuis que je suis en processus de rétablissement de mon alcoolisme, l’une d’elle a été d’apprendre à dire non. On m’a montré une technique en 5 étapes. Sachez que parfois, vous n’aurez qu’à bien compléter la première pour qu’on vous respecte dans votre décision. De façon plus drastique par contre, vous pourriez devoir compléter ce processus qui mène ultimement à une coupure de la communication.

Et qu’elle est-elle cette première étape parfois si simple et parfois si difficile pour certain d’entre nous à certain moment de notre vie ? Elle consiste à juste dire un « non » affirmatif, décidé et sans justification. Bon, pour les plus polis d’entre nous, vous pouvez dire « non merci ! »… agrémenter d’un sourire courtois, mais rien de plus. On a pas l’obligation de se justifier à qui que ce soit.

Bien entendu, si la personne insiste, vous passez à la deuxième étape et cette fois, avec fermeté et assurance, vous dites encore « Non! ». Pas de courbettes et de merci cette fois, juste une posture droite puis un regards franc. Soutenez le silence s’il s’installe, c’est l’autre personne qui doit montrer son accord ou son désaccord.

Je sais, c’est les fêtes, et votre interlocuteur persiste à vous donner un verre. Passez à la troisième vitesse. Cette fois, vous répéterez non puis ajouterez une raison brève. Si vous le pouvez, préparez cette raison d’avance ce sera plus facile; sinon, faites-vous confiance et dites-en une qui cadre avec votre ligne directrice. Soyez honnête et fidèle à vous-mêmes, pas besoin de trouver une raison incontestable ni même de mentir, vous devez simplement exprimer une de vos vraies raisons. Oui, oui. Bien mal pris, inventez-en une. Mais ça peut être aussi simple que : « Non. Je ne bois pas aujourd’hui. »

Ah oui!!! Vous êtes tombées le « party animal » de la famille et il continue son manège puis vous incite fortement à changer d’opinion. Qu’à cela ne tienne, c’est le temps pour la quatrième étape, celle où vous exprimez vos émotions. Ça pourrait donner ceci : « Prénom de la personne, ça fait 3 fois que je te dis non. Je ne me sens pas à l’aise ni respecter là-dedans. »

Cette personne ne vous écoute toujours pas. Alors, vivement la cinquième et dernière étape, vous mettez fin à la conversation puis vous quitter cette personne : « Je constate qu’on arrive pas à se comprendre; alors on se reparlera une prochaine fois. Aurevoir! » Ensuite, on tourne les talons et on se trouve d’autres personnes qui sauront nous respecter. Malheureusement si nous sommes dans un groupe restraint ou dans une rencontre individuelle, nous pourrions devoir quitter les lieux pour nous respecter nous-mêmes et éviter le danger. Préparez-vous mentalement et visualisez-vous dans cette situation qui pourrait également vous déplaire grandement puisque jusqu’à cet instant, vous passiez une superbe soirée. Je suis de ces personnes qui aime bien la maxime « L’important d’abord » pour faire face à ce genre de situation, je sauve ma peau.
Cette technique est applicable à toutes les situations de votre vie. Dans certains cas, vous pourrez vous sentir très mal à l’aise ensuite si vous n’êtes pas habitué à dire non. Vous pourriez aussi avoir peur que la personne soit fâchée contre vous ou qu’elle ait toutes sortes d’autres sentiments négatifs à votre égard. Je vous suggère donc d’en discuter avec quelqu’un qui pourra vous écoutez face à cet inconfort. Généralement, sachez que les gens qui vous aiment et vous respectent finiront par comprendre pourquoi vous avez été ferme dans vos positions face à VOS décisions. Si je me fie à mes expériences depuis, ça fait du bien de dire non, de se respecter et d’imposer le respect de soi. Agir en accord avec nos choix personnels c’est un peu ça la liberté.

Des mots simples pour traverser le temps des fêtes


Au début, je trouvais tellement simpliste quand je discutais de certaines situations avec vous et que vous répondiez ce qui me semblait être des réponses préconçues de base. J’avais l’impression que vous vouliez mettre fin à la discussion ou vous débarrasser de moi tout simplement. J’ai compris dernièrement à quel point il m’avait été utile que vous me répétiez, voir même marteliez ces petites répliques :

  • Fait du meeting
  • Confie
  • Prie
  • 1-2-3-11
  • Demande lui
  • 24 heures à la fois
  • Appel ton parrain/ta marraine

Ces mots presque magiques ont depuis résonné dans ma tête lors de moment critique, si bien que j’en mesure toute la portée maintenant. Dans ces instants où je ne vois plus clair et/ou je m’emporte, il est essentiel qu’en l’espace de quelques millisecondes je puisse focusser sur quelque chose de positif, de constructif. Il en va de ma survie. En toutes circonstances, si je perds contact avec la réalité de mon rétablissement; je sais qu’une brèche, une faille, une lueur d’espoir peut jaillir dans mes pensées et laisser retentir un puissant et redondant, mais Ô combien significatif : « FAIT UN MEETING ». Et je m’y accrocherai afin de compléter un autre 24h. J’ai eu la chance d’apprécier toute l’importance de ces citations et je peux vous garantir que je vais maintenant faire partie de ceux et celles qui vont les répéter allègrement. À l’approche des fêtes, je vous invite à vous les remettre en tête afin qu’elles fassent leur chemin dans votre esprit le moment venu.

Le groupe Amitié à Danville fête Noël 


Le mardi 26 décembre prochain, le groupe Amitié à Danville vous invite à participer avec eux à un petit buffet de Noël  composé de ce que vous apporterez. Le tout sera partagé avec les membres présents après la rencontre régulière. Vous êtes invités en grand nombre.

Soirée de Noël au groupe 2e Tradition


Le groupe 2e Tradition vous convie le lundi le 25 décembre à une activité à l’occasion de Noël. Il y aura donc une soirée de Noël où sera servi un léger goûter. Soyez sans craintes, ce sont les membres de la conscience qui supporteront les dépenses encourues et non la 7e tradition. Il n’y aura ni jeton, ni gâteau.

Merci!

Pierre & Denis

Groupe Val-Espoir fermé les 24 et 31 décembre 


Exceptionnellement, le groupe Val-Espoir de Valcourt sera fermé les 24 et 31 décembre 2018.

Réunion de décembre du Groupe Greenlay-Windsor


Le groupe Greenlay-Windsor tiendra toutes ses rencontres du mois de décembre 2017 à 19h00 exceptionnellement.

%d blogueurs aiment cette page :